Examen clinique et préparation du geste chirurgical

Avant l’intervention en orthodontie rapide

  1. Examen clinique
  2. Consultation multidisciplinaire
  3. Radiographie panoramique, téléradiographie de profil du crâne en occlusion centrée
  4. Radiographies long cône rétro-alvéolaires avec éventuellement sonde graduée pour localisation de la corticotomie horizontale par rapport à l’apex.
  5. Indication et définition des secteurs à corticotomiser
  6. Prémédication éventuelle

 

Préparation orthodontique pré-corticotomies

Corticotomies
mandibulaires ,  juste après la pose de
l’arc orthodontique .016’’NT. Noter l’incision en « Y » au niveau
papillaire permettant de respecter le niveau de la papille gingivale
inter-dentaire. (P Jaby, AG Chaux-Bodard)

Corticotomies mandibulaires, juste après la pose de l’arc orthodontique .016’’NT. Noter l’incision en « Y » au niveau papillaire permettant de respecter le niveau de la papille gingivale inter-dentaire. (P Jaby, AG Chaux-Bodard)

Le patient est appareillé (multi-attaches) au maxillaire et à la mandibule un ou deux jours avant la chirurgie.

Un arc .016’’ ou .014’’ ou Supercable ou bioforce est mis en place selon l’encombrement initial et les habitudes du praticien.

La pose de l’arc orthodontique immédiatement après la chirurgie est difficile et peut être douloureuse. Pour cette raison il est recommandé de fixer l’arc orthodontique juste avant les corticotomies.

 

Protocole chirurgical

 

Corticotomies sur une arcade complète ou sur un secteur d’arcade

 

Corticotomies
verticales, noter l’incision en ‘’Y’’ au niveau du collet des dents. avec
l’appareil Mectron – piezosurgery, 
(Vercelotti)

Corticotomies verticales, noter l’incision en ‘’Y’’ au niveau du collet des dents. avec l’appareil Mectron – piezosurgery,  (Vercelotti)

  1. Corticotomies sont verticales et inter-proximales. La fin de l’incision verticale inter-dentaire au niveau du  collet  est en « Y » pour préserver la papille gingivale et éviter toute récession de cette papille.
  2. Corticotomies horizontales (4mm au dessus de l’apex). *figure 4

La hauteur du trait de scarification par rapport à l’apex peut être donnée par l’extrémité de la sonde visible sur la rétro-alvéolaire Repositionnement du lambeau, sutures Vicryl 00 résorbable. 

Les corticotomies au maxillaire et à la mandibule peuvent être réalisés dans le même temps opératoire si le patient est opéré sous AG.

Sous anesthésie locale, ou locorégionale, il est habituel d’effectuer les corticotomies des deux arcades en deux étapes, sauf s’i s’agit de corticotomies unitaires ou localisées à un seul groupe de dents par arcade dentaire.

Corticotomies
horizontale réalisée 4mm au delà de l’apex. Après action orthodontique, noter
le mouvement de luxation vestibulaire
de la dent et l’étirement de son
ligament parodontal palatin (schéma JB 
Charrier)

Corticotomies horizontale réalisée 4mm au delà de l’apex. Après action orthodontique, noter le mouvement de luxation vestibulaire de la dent et l’étirement de son ligament parodontal palatin (schéma JB  Charrier)

Corticotomies individuelles

 

Les corticotomies peuvent être limitées à un groupe de dents et éventuellement à une seule dent pour un redressement axial de molaire ou une ingression d’une molaire qui n’a pas d’antagoniste. Dans ces cas les corticotomies sont associées à la mise en place de vis d’ancrage ou de plaques vissées.  

Pose
de 2 vis d’ancrage vestibulaire et d’une vis d’ancrage palatine après
corticotomies horizontales permettant l’ingression de 17. Cette ingression
permet de libérer l’espace vertical en vue d’un implant en remplacement de 47.
(chir :JL Béziat)

Pose de 2 vis d’ancrage vestibulaire et d’une vis d’ancrage palatine après corticotomies horizontales permettant l’ingression de 17. Cette ingression permet de libérer l’espace vertical en vue d’un implant en remplacement de 47. (chir :JL Béziat)

 

Orthodontie rapide : biomécanique du déplacement dentaire après corticotomies

 

La résistance au déplacement

 

Les corticotomies sont réalisées au niveau des dents que l’ont veut déplacer.

Les dents ou les secteurs qui ne sont pas corticotomisés peuvent servir d’ancrage, elles font office de Résistance Stabile (RS) car leur mobilisation est plus difficile  que celle  des autres dents qui ont subi des corticotomies et qui de ce fait sont facilement mobilisables. Elles représentent la Résistance Mobile (RM) dans le trinôme de De Névrezé ou la Force Motrice (force de traction) est située entre la Résistance Stabile et la Résistance Mobile : RM < FM < RS

Cette situation est idéale car RM sera seule à se déplacer.

 

La fréquence des rendez-vous

 

Il est nécessaire de voir le patient tous les dix jours pendant les trois mois post-chirurgicaux. Ensuite l’effet inflammatoire s’estompe, la cicatrisation de la scarification initiale s’effectue. La «  lune de miel » dure trois, mais  elle peut être prolongée jusqu’à 14 semaines. Ce délai est variable selon les patients, leur résistance osseuse et le « turn over » cellulaire individuel engendré. Nous rappelons que le succès de cette technique est lié à des rendez-vous rapprochés. Le patient est vu 3 fois par mois, 11 fois en 12 semaines. Le planning des rendez vous doit être organisé en avance pour éviter tout conflit aves d’autres rendez-vous.

 

Suite

  1. Indications et contre-indications pour l'orthodontie rapide
  2. Etude de cas de traitement orthodontique rapide