Introduction a l'orthodontie rapide

 

L’orthodontie rapide, basée sur l’usage des corticotomies associées à la piézochirurgie, permet d’accélérer le traitement orthodontique et d’en réduire de façon significative la durée.

Cette technique ne sectionne ni les nerfs ni les vaisseaux sanguins et elle facilite le déplacement dentaire en limitant les risques de résorptions radiculaires et de déhiscences gingivales. La section de l’épaisseur de la corticale osseuse génère un phénomène inflammatoire qui accélère le « turn over » cellulaire (renouvellement cellulaire osseux qui permet le déplacement dentaire) entretenu par des rendez vous d’activation rapprochés. Le traitement orthodontique dure 6 à 9 mois au lieu de 24 à 30 mois. Dans les traitements chirurgico-orthodontiques. La durée de la préparation orthodontique pré-chirurgicale peut être limitée à 6 mois. Par la réduction importante de sa durée, le traitement orthodontique après corticotomies est considéré comme un progrès notable de l’orthodontie de l’adulte.

 

 

Le concept des corticotomies

 

Le « traitement orthodontique rapide assisté chirurgicalement », selon un consensus maintenant admis,  correspond à un déplacement dentaire facilité par la chirurgie qui déclenche un état inflammatoire transitoire provoquant  une ostéopénie et une augmentation du « turn over » des cellules osseuses.

 

La piézochirurgie

 

Cette technique chirurgicale de décortication a été introduite en 2007, par Vercellotti et Podesta L’incision par piézochirurgie, Mectron de VERCELLOTTI, met en œuvre une Mécanique ultrasonore de vibrations de 24 000 à 29 500hz ces vibrations permettent une section osseuse avec une faible pression de l’insert sur les tissus. Cette technique très précise et peu invasive est bien supportée par  le patient. Les suites post-opératoires sont simples.

Microincision :
la piézocision selon Dibart, Surmenian, Sebaoun

Microincision : la piézocision selon Dibart, Surmenian, Sebaoun

La corticotomie est mise en œuvre après élévation d’un lambeau muqueux qui met l’opérateur en présence du tissu osseux alvéolaire.

La corticocision est une technique de corticotomies sans élévation de lambeau muqueux. Dans un premier temps il est  pratiqué une incision inter-radiculaire de la gencive jusqu’au contact cortical, un insert de piézochirurgie sert ensuite à effectuer la section corticale. Cette technique est appelée par ses auteurs la corticision.

Il est procédé à une incision muqueuse qui est tout de suite relayée par la corticotomie véritable. Cette approche chirurgicale mise au point par PARK et KIM a été affinée par DIBART, SEBAOUN et SURMENIAN en y intégrant une greffe osseuse après tunnélisation afin de renforcer l’os alvéolaire vestibulaire. 

 

 

 

 

 

Suite