Quels cas cela concerne-t-il ?

La seule contrainte de l’orthodontie rapide est la nécessité pour le patient de posséder toutes ses dents permanentes. Une étude plus détaillée figure dans la partie indications et contre-indications de l'orthodontie rapide.

 

Quels cas ne sont, en revanche, pas concernés ?

  • Naturellement les enfants, qui ont des dents de lait ou alors qui sont en « dentition mixte », c’est-à-dire qu’ils n’ont qu’une partie de leurs dents définitives.
  • Les patients qui ont les dents qui se déchaussent, si l’atteinte osseuse est trop importante. Dans ce cas, un tel traitement n’est pas recommandé.
  • Enfin les cas d'anomalie de l’hémostase ou le patient a un problème de coagulation du sang.

 

A quel âge peut-on faire un traitement d’orthodontie rapide ?

A partir de 16 ans, âgà partir duquel le jeune adulte possède sa dentition définitive.